Téléphone

04.26.31.87.98.

E-mail

iserl@univ-lyon2.fr
  • Les Interventions de l'ISERL

    Journées d'études, colloques, conférences.
    Toutes les activités de l'ISERL
 
Colloque Le Diable dans la Bande Dessinée, 9 & 10 juin 2022, LYon

Le Diable dans la Bande Dessinée, un colloque organisée par l'ISERL
en partenariat avec Lyon BD, du théâtre Comédie Odéon, du Labex COMOD et du LARHRA
9 et 10 juin 2022 à Lyon

 

De nos jours, la société entretient une relation ambiguë avec le diable : il terrifie autant qu’il fascine. Ecrivains et peintres se sont ingéniés à fixer ses traits : Farfarello de Dante, le Méphistophélès du Docteur Faust de Marlowe ou celui de Goethe, le diable amoureux de Cazotte, ou encore celui boiteux de Vélez de Guevara... Satan ne disparaît pas avec la fin des procès de sorcellerie, les progrès scientifiques, ou l’avènement de la raison. L’imaginaire collectif est encore hanté par son image.

Robert Hughes, dans Heaven and Hell in Western Art, estime qu’il « existe un territoire de l’art où Satan survit, quoique sous une forme inversée et déformée. C’est la bande dessinée. Au travers de Batman, Superman, Captain Marvel, Captain America et du reste de leur tribu ».

Ce colloque doit approfondir le rapport entre le 9e Art et la diable en envisageant l’ensemble des styles. Comment le démon est-il représenté ? Sous quels traits ? Apparaît-il ou s’agit-il seulement d’une évocation ? En quoi sa représentation du diable est révélatrice d’une culture, à un moment donné de l’histoire ? Des démons du capitaine Haddock aux super vilains combattus par Ric Hochet, des revues grecques aux mangas et au comix, des forêts belges aux images de catéchismes, nous allons découvrir les mille facettes d’un démon qui hante la BD.

Informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Programme à télécharger

 

Conférence 26 mai 2020 Les jésuites et les pauvres : quelle proximité?En partenariat avec la Bibliothèque municipale de Lyon, l'ISERL vous propose la conférence :

Les jésuites et les pauvres : quelle proximité ?
Étienne Grieu

Mardi 26 mai de 18h30 à 20h00 - bibliothèque de la Part-Dieu

Site de la BML

Leur ordre fondé en 1540 apparaît souvent comme arrimé à un monde élitiste. Pourtant les jésuites ont nourri ,des premiers temps de la Compagnie jusqu'à nos jours, une relation substantielle et importante aux plus démunis. L'histoire de cette proximité ancienne se présente comme une approche neuve de l'histoire de l'ordre.
Ordre intellectuel par excellence, les jésuites sont souvent associés dans les esprits à un environnement élitiste. Pourtant, dès sa conversion survenue en 1522, son fondateur Ignace de Loyola (1491-1556) vécut auprès des pauvres, allant même jusqu'à ouvrir à Rome une maison pour les prostituées. Quant aux premiers compagnons, ils tournèrent vers les indigents leur apostolat. Mais alors, quelle fut la nature de ces rapports aux démunis? Etienne Grieu, jésuite, président du Centre Sèvre et professeur de théologie, en pointe notamment trois constantes :
  • L'importance de la forme des Exercices spirituels de Loyola, lesquels indiquent un chemin passant par la figure du christ humilié, et par son entremise celle de tout humilié;
  • L'attachement des jésuites aux rôles des institutions et en conséquence à la dimension politique de la pauvreté;
  • Des entreprises jésuites qui s'affranchissent de la peur de la marginalité et du paria : à l'instar des pestiférés, des prostitués ou des prétendues sorcières dont l'iniquité des procès fut fustigée par le jésuite allemand Friedrich Spee von Langenfeld (1591-1635).

Mais l'histoire de la compagnie, vaste et buissonnante, et en particulier celle de sa relation aux pauvres, recèle aussi bien permanences qu'évolutions. Pour en rendre compte, cette conférence vous invite à rencontrer Etienne Grieu S.J. dont le dernier ouvrage éclaire, à l'aune de l'histoire au long cours de la Compagnie, la proximité des jésuites d'avec les pauvres.

Etienne Grieu - Président du Centre Sèvre, professeur de théologie et jésuite

Colloque Expositions et musées missionnaires affiche

Expositions et musées missionnaires

Capturer, dépouiller, partager l’objet africain
Construction, représentation et circulation des savoirs XIXe - XXIe siècle

Colloque international du 27 au 29 novembre à Lyon

27-28 nov.,
Miaison internationale des Langues et des Cultures (MILC)
35, rue Raulin à Lyon 7e


29 nov.
Salle Caillemer,
Université Jean Moulin Lyon 3
1, rue de l'université àLyon 7e

Programme :

COLLOQUE INTERNATIONAL RELIGION, VILLE ET ETAT. ENTRE LES DIVINITÉS DES UNS ET LES DÉMONS DES AUTRES LYON, LES 7 ET 8 NOVEMBRE 2017

Après une première étape préparatoire sous la forme de deux journées d’études en mai dernier, ce colloque international vise à réunir des chercheurs venant de l’anthropologie, de la sociologie, des sciences politique et de l’histoire des religions, dans une dynamique pluridisciplinaire pour l’appréhension du religieux. Nous partirons de l’importance du rôle joué par les Etats dans la définition et l’établissement de ce qui est religion et ce qui ne l’est pas, par leur pouvoir d’autorisation, d’officialisation, de légalisation, mais aussi de régularisation des rapports entre les différentes religions dans la société et dans la sphère publique. À ce titre, la ville et ses espaces publics constituent un théâtre majeur, une scène d’expression et de visibilité de ces processus politiques, mais aussi des conflits, concernant le religieux. Or dans le cadre de la mondialisation, différentes pratiques religieuses et religions ne cessent de se transformer et de se reconfigurer. Aux vues des nouveaux enjeux du pluralisme religieux, il s’agira d’appréhender ce que nous envisageons en tant que « gestion » politique et économique de la diversité religieuse dans la ville, et d’interroger les positionnements des Etats face à ces expressions contemporaines de religiosité, notamment en termes de rapports aux espaces urbains. On privilégiera également des travaux consacrés aux croyants, en tant qu’acteurs sociaux, et les modalités selon lesquelles ils expriment ou revendiquent leur droit à une égalité de traitement en tant que membre d’une communauté religieuse. C’est dans cette perspective qu’il conviendra de réinterroger la performativité de la laïcité, rapportée aux « nouvelles religions » et aux « communautés religieuses » qui se créent ou se renouvellent, et revendiquent la liberté religieuse.

Pour ce colloque international, nos réflexions sur les rapports entre religion et Etat se déploieront autour de trois axes privilégiés : les mots et les normes en jeu ; espaces, mobilités et territoires ; pluralisme religieux, relations interconfessionnelles.

 

LabEx COMOD

LabEx COMOD

ISERL

ISERL

Université Lyon 2

Université Lyon 2

UMR 5600 « Environnement Ville Société » (EVS)

UMR 5600 « Environnement Ville Société » (EVS)

Sous-catégories