Les Ressources

Bibliographies, notes de lectures & colloques organisés par l'ISERL.

Éditeur: Karthala
Pages: 345
Lieu: Paris
Année: 2016

Notes de lecture

Écrit par Jean-Pierre Chantin

Collection Esprit BD

Philippe Delisle s’est spécialisé depuis quelques temps dans l’étude scientifique de ce nouvel art qu’est la Bande dessinée. Il pose bien en introduction qu’il est nécessaire de distinguer entre production à visée apologétique, traitement d’un simple sujet de société ou d’histoire dans lequel le religieux a une place, et « littératures dessinées » critiques. Dès lors, ce type de sujet mène-t-il à une production particulière ? Mais surtout la BD est un bon moyen d’analyse de ce que sont le religieux et ses évolutions, dans les diverses sociétés parcourues. La réponse tient en un enchaînement d’études de cas fort intéressants, divisé en une première partie consacrée à la bd franco-belge qui se place dans une veine chrétienne, et une seconde par laquelle la question est davantage internationalisée.

Il est difficile de rendre compte de cette multitude de si intéressantes propositions. Leur simple résumé ne dispense pas d’aller les lire, et même voir car les illustrations viennent en appui de chacun de ces articles. Luc Courtois montre d’abord que nombre d’auteurs ont commencé dans l’Entre-deux-guerres leurs travaux dans la presse confessionnelle puis « d’imprégnation catholique », dans un climat de reconquête chrétienne de la société par l’Église, un constat complété par Philippe Delisle qui, en relevant l’évolution de la représentation de la « bonne mort », établit sans surprise qu’il y a eu une sécularisation du traitement du thème à partir des années 1960. Ainsi Jijé passe de l’illustration d’un roman missionnaire au western (Benoît Glaude), au personnage de la Vierge Marie qui oscille entre représentations entendues pour la formation religieuse et objet de dérision voire de détournement, ce qui montre sa prégnance malgré tout dans la société (Philippe Martin). Du côté historique, Paul Chopelin parcourt ce qu’est l’inévitable vision de plus en exacerbée des publications catholiques très engagées contre la Révolution française, et Yves Kumenacker que le traitement du protestantisme se répartit entre vision sur soi des groupes de cette confession, travaux à visée didactique et genre romancé dont le projet est de mettre l’accent sur la violence ou l’intolérance des uns et des autres.

Hors d’Europe, les cas sont très singuliers. Le titre de Justin Green définit à lui seul son objet : « Catholicisme et Comic books ». De l’hagiographie à la « pathographie » dans un milieu underground, une œuvre de Justin Green très mal reçue. Le travail d’Isabelle Guillaume sur l’iconoclasme dans les Comics révèle qu’il y a un désir de dépasser l’orthodoxie religieuse, et même la contrainte d’une foi qui se réduirait à des « confessions particulières », ce qui rejoint les travaux pionniers de Grace Davie. Pour sa part, à travers le manga Les vacances de Jésus et Bouddha, Julien Bouvard fait le point sur ce qu’est la perception du religieux au Japon, si difficilement compréhensible pour les Occidentaux. Jean-Luc Vellut, qui analyse une vie dessinée du prophète congolais Simon Kimbangu, introduit cette BD dans la veine du roman national dans lequel le religieux a toute sa place, et même son utilité propre. Dans les mondes arabes et turcs, la diversité dans les références à l’islam est de mise ; la Turquie connaît un véritable marché de la BD alors que les pays du Moyen-Orient ont une faible production locale qui ne soutient pas la comparaison avec les importations. Mais tous relèvent des mêmes schémas qui vont de l’identité nationale au confessionnalisme, et dans le même temps leur contestation (Philippe Bourmaud). Pour Israël enfin (Vincent Vilmain), les difficultés dans l’évolution de cet art ne sont pas dues seulement à un frein religieux : la modération prudente du politique et de la société à ce sujet joue aussi.

Au final, une intéressante évocation de la diversité des aspirations et influences du religieux à travers le prisme révélateur de ce « 9e art ».

 

ASSISES ISERL LOGOTYPE WEB V2

http://assises.iserl.fr

  Suivez l'agenda des Assises des Religions & de la Laïcité sur la playlist Youtube

Lectures au hasard